Accueil | Diamant brut | Exploitation d'une mine de diamant

Exploitation d'une mine de diamant

Gisement primaire

La terre est bleue dans des cônes volcaniques. Deux modes d'exploitation existent, la mine à ciel ouvert et la mine souterraine.

Il faut extraire environ 250 tonnes de minerai diamantifère pour produire un diamant taillé de 1 carat.

La mine à ciel ouvert

Mine de diamants à ciel ouvert

Ce type d'exploitation reste le plus répandu, surtout en Afrique du Sud où la célèbre mine de Kimberley appelé « Big Hole » fait référence en la matière.

On utilise de gros engins de terrassement afin d'extraire le minerai de la pipe.

Des explosifs sont utlisés lorsque la roche est trop dure.

On creuse ainsi la pipe laissant apparaître des gradins par lesquels sont remontés par camions les matériaux à traiter et les stériles.

La mine souterraine

Mine de diamants souterraine

L'extraction souterraine peut aujourd'hui atteindre des profondeurs de plus de 1 000 mètres au-dessous de la surface du sol.

La teneur des diamants s'apauvrit avec la profondeur.

Deux techniques d'extraction sont utilisées :

Mine de diamants souterraine

L'extraction par éboulement : des galeries horizontales qui traversent la pipe sont creusées et bétonnées. Au bout de ces galeries sont creusées des sortes de conduits secondaires qui communiquent eux-mêmes à des sortes d'entonnoirs. On dynamite tout cela, et sous la pression de la charge la cave s'effronde et se déverse dans les couloirs. Il suffit de racler les matériaux, de les mettre sur des wagonnets et de remonter le tout à la surface. Une opération de concassage est souvent réalisée sous terre avant de remonter les matériaux.

L'extraction souterraine en gradins : c'est une méthode mixte qui est utilisée à la Mine Premier en Afrique du Sud.

Gisements secondaires éluvionnaires et alluvionnaires

Gisement éluvionnaire : la terre est jaune et proche du gîte primaire.

Gisement alluvionnaire : se trouve à grande distance dans le lit des fleuves et rivières actuels ou anciens.

Exploitation de diamants semi industrielle

Toutes sortes d'exploitations existent : de l'exploitation artisanale jusqu'à l'exploitation industrielle.

L'extraction se passe le plus souvent dans les terrasses des cours d'eau où sont extraits les diamants des sédiments qui les recouvrent en les séparant du gravier qui a été ramassé au fond des rivières.

On place des radeaux sur les rivières et à l'aide de puissantes motopompes (ou aspirateurs) on remonte la boue et les graviers.

L'extraction industrielle utilise des engins de terrassement (pelles hydrauliques, dragline, etc...) ou de la dynamite pour accéder aux terrasses diamantifères.

Les moyens techniques et financiers à mettre en oeuvre sont très importants pour ce type d'exploitation.

De longues années de recherche et d'études géologiques sont nécessaires avant d'ouvrir ce type d'exploitation.

Les exploitations industrielles ne sont pas très nombreuses dans le monde mais elles totalisent tout de même une très grande partie du nombre de carats extrait chaque années.

Dragline

Gisements littoraux marins

Gisement de diamants marin

On utilise de puissants engins de terrassement ou des explosifs pour atteindre le gravier diamantifère.

L'extraction sur les plages nécessite l'enlèvement de très grosses quantités de sable avant de pouvoir atteindre le gravier diamantifère, et il n'est pas rare de se retrouver ainsi à plus de 20 mètres au-dessous du niveau de la mer, ce qui pose des problèmes d'étanchéité qu'il faut solutionner par la constructions d'énormes digues qu'il faut sans cesse consolider pour pouvoir travailler en toute sécurité.

Le travail avec cette méthode d'exploitation se fait jour et nuit.

Dans le cas d'exploitations en mer, les opérations sont assez délicates et nécessitent des moyens techniques tels que des grosses pompes et tuyaux, il faut très souvent traiter les matériaux récupérés à bords.

La De Beers reste le leader dans ce domaine et possède des bateaux et des moyens techniques inégalés, ils exploitent des concessions au large de l'Angola et de la Namibie.

Copyright © 1999-2017 Diamants Infos. Tous droits réservés.
Newsletters

Cours Métaux Précieux
Or
1 170,00 €
Up
Palladium
753,00 €
Up
Platine
877,00 €
Down
Argent
16,00 €
Down
Outils Monnaies & Taxes
GIA: Gemological Institute of America     HRD     IGI: International Gemological Institute     AGS Laboratories
Visa     American Express     MasterCard     CB     Paypal     Fedex