Vente Diamant, Bijoux Diamants et Guide du Diamant
Diamants Infos: Diamant Brut
Vente Diamants
Bijoux Diamant
Diamant taillé
Rubriques Diverses
Services Joaillerie
Abonnements Diamant
Accueil | Diamant brut | Différentes étapes de la taille d'un diamant

Différentes étapes de la taille d'un diamant

Les étapes de transformation du diamant brut au diamant taillé

Les 5 opérations nécessaires à la transformation d'un diamant brut en un diamant taillé sont les suivantes :

Clivage

Sciage

Débrutage

Taille en croix

Brillantage

Les différentes étapes de transformation d'un diamant brut octaédrique (rangée du haut) et d'un diamant brut dodécaédrique (rangée du bas) en diamant taillé.

Le clivage

Clivage du diamant

Cette phase permettra de diviser en 2 parties un diamant brut. On creuse une entaille dans le diamant, on place une lame en acier dans cette fente et à l'on frappe d'un coup sec sur cette lame, la pierre de partegera en deux morceaux, qui aura pour but de donner au diamant une forme adaptée pour qu'il puisse être soit scié ou taillé en éliminant au passage les défauts de cristallisation, les piqués, les glaces, et les inclusions, etc... Le diamant c'est un peu comme le bois il y a un sens dans lequel il est assez facile de fendre une bûche (dans le sens parallèle au fil du bois) et dans l'autre sens (perpendiculaire au fil du bois) ou il est beaucoup plus difficile de la fendre. Le diamant peut donc se cliver donc selon 4 directions distinctes qui se matérialisent par des plans parallèles aux 8 faces de l'octaèdre.

Le sciage

Sciage du diamant

Cette phase consiste à couper un diamant brut en 2 morceaux qui pourront être débrutés ou taillés. L'intérêt de cette phase réside dans le fait que l'on peut partager un diamant tout en conservant les pointes des pierres, ce que l'on ne peut pas réaliser avec le clivage. Il existe des bancs de sciage automatique et des systèmes de sciage au laser. Attention aux tensions internes du diamant qui pourraient faire éclater la pierre lors du sciage, l'emploi du polariscope pour cette opération s'avère indispensable. Sachez pour finir qu'il faut environ 2 mois pour scier un diamant brut de plus de 300 carats. Le sciage permet de partager un diamant dans un plan de cristallisation non clivable. L'octaèdre, le dodécaèdre et le cube sont les marchandises par excellence pour le sciage. Il existe aujourd'hui une multitude de machines de sciage : à disque ou au laser, automatique ou manuel.

Le débrutage

Débrutage du diamant

Cette phase consiste à arrondir la ceinture du diamant avant qu'il soit taillé en facettes. C'est l'opération préliminaire à la taille. Elle permet de préparer une ébauche de la forme que le diamant aura une fois taillé. L'opérateur doit donc façonner le rondiste qui doit être perpendiculaire à la table et peut ausi commencer la culasse en enlevant la matière en trop. On utilise la machine à débruter pour réaliser cette tâche, elle peut être comparer à un tour de mécanique de précision. On trouve 2 types de machine à débruter : à un axe et à 2 axes, la dernière est plus spécialement utilisée pour les petits diamants. Le diamant à débruter est sertie sur le bâton de débrutage à l'aide d'un ciment, ensuite l'opérateur frottera délicatement le diamant qui est sur le bâton de débrutage sur un autre diamant qui est sertie sur un mandrin, ce dernier diamant, que lon appel « scherp » est de valeur inférieure mais il doit être très dur. Sous l'effet du frottement, les arêtes de la pierre s'arrondissent et se rapproche de la forme conique double de la taille brillant.

La taille en croix

Facettage du diamant

Cette phase consiste à créer les facettes de la pierre. Elle nécessite beaucoup d'expérience et de dextérité. En règle générale, un brillant est taillé par différentes personnes : un tailleur en croix (qui taille la table, les 4 facettes principales de la couronne et de la culasse), éventuellement par le tailleur en 8/8 et puis enfin par le brillanteur. Le diamant à facetter est serti dans une tenaille que l'on appelle « dop » et présenté sur un disque en acier (ou plateau) qui a été enduit de poudre de diamant (environ 1 carat) qui est fixé par un produit qui, en séchant, la fait parfaitement adhérer au disque, qui tourne en général entre 3 500 et 4 000 tours par minute. On peut aussi utiliser parfois des disques « mouillés », qui ont été enduits d'un mélange de poudre de diamant et d'huile. Il existe dans le commerce spécialisé beaucoup de facetteuse : manuel ou automatique. L'ordinateur est de plus en plus utilisé, il permet de visualiser sur écran les différentes étapes de transformation du diamant brut au diamant taillé. L'ordinateur déterminera quelles seront les dimensions maximales que l'on peut obtenir à partir du brut, il peut aussi tenir compte des inclusions de la pierre. C'est aujourd'hui un outil précieux pour le diamantaire, il l'aide vraiment dans son choix afin de diminuer au maximum la perte de poids qui résulte de la taille.

Le brillantage

Cette dernière phase est réalisée sur le même plateau que pour le facettage, mais sur une zone différente, le disque est enduit d'un abrasif moins dur et le diamant est frotté sur ce disque, facettes après facettes, jusqu'à son polissage complet.

Copyright © 1999-2014 Diamants Infos. Tous droits réservés.
Newsletters

Cours Métaux Précieux
Or
973,00 €
Up
Palladium
625,00 €
Up
Platine
1 027,00 €
Down
Argent
14,00 €
Up
Outils Monnaies & Taxes
GIA: Gemological Institute of America     HRD     IGI: International Gemological Institute     AGS Laboratories
Visa     American Express     MasterCard     CB     Paypal     Fedex